29juil. 2014

Collective joy

10005562676_f8df9bd4d4_o-rond.jpg « Quand cela devient plus facile pour le groupe, cela devient plus facile pour chacun. » Et vice versa. Le groupe est un soutien, le groupe porte et chacun porte le groupe. Alors le « chant du souffle » commence à résonner, libéré, entre nous. Joueur, il entraîne les pieds, les jambes, bientôt tout se met à rebondir et ça sourit ! L'ondulation dans la colonne vertébrale qui s'inspire et déclenche un pas de côté... C'est vivant dans les pieds, c'est vivant partout « mais c'est pas facile de lâcher la respiration et d'oser laisser bouger quand on est habitué à se tenir bien droit et à tout retenir » ! On est d'accord !! Respirer ensemble, rire ensemble.. et créer ensemble devient évident : un tempo marqué par tous, des percussions corporelles

01juil. 2014

Tempo lento

1012992_600306743334597_433458850_n-rond.jpg Le temps s’étire en baillant Spirales, ivresse Clac photo Couleur lenteur pour ce Café de l’écologie corporelle "tempo lento" où l’on n’en finit plus de plonger dans la matière, de fouiller et de partager. Dans le resto L’Antre-Autre, la vie est polyrythmies : rires, bières, Pink Floyd au rez-de-chaussée et à l’étage un petit bonhomme débraillé qui slalom sur la pointe des pieds entre les participants qui ont plongé, l’exposition « La Fuite du Temps » de Monique Veyrac qui s’étale sur les murs poudrés et les « clac photo » de Julie qui figent des instantanés. Le réveil de l’onde, mouvement de défroissage de Wutao nous étire indéfiniment… Sensations d’ouverture sans limite, de « saccades » aussi, de spirales sans fin, de connexions

29avr. 2014

En lien

1981896_514247125353229_305483301_n-rond.jpg En lien c'est en présence. En lien c'est avec moi. Avec l'autre. En lien c'est quand je respire. Par la bouche, par le nez. Je suis traversé(e). Comme cette étole légère qui passe de mains en mains. Comme ce téléphone arabe dessiné sur la peau à bout de doigts, de dos en dos. Comme ces « silence-soleil-mer-orange-froid », juxtaposés et pourtant en lien, de mots en mots. Et si les liens sont parfois invisibles, pourtant ils sont bien là. Dans un soupçon de magie qui ne tient qu'à un fil. Être en lien, ce n'est certainement pas se dissoudre dans l'autre, mais pas forcer non plus... Les propositions de Barbara au carrefour entre Aïkido et psychomotricité nous l'enseignent. Il « se passe quelque chose » alors. Parfois on cherche : le lien n'est

28mar. 2014

Envelopp-et-moi

1489109_728825203816083_837366532_n-rond.jpg Bercés par les doukdouks de Levan Minassian, les mains posées en contact intime avec soi-même, l'ondulation de la colonne vertébrale au plus près de soi et « je me voyais anémone ». Doucement, balancement de droite à gauche, et notre colonne qui retrouve des spirales dans tous les sens pétille de joie. Il suffit de tendre la joue pour la cueillir. « J'ai du vivre ça enfant... ». Laurent de Lattre, des Chemins du Corps, nous emmène dans une ronde. Comme ça rit en nous ! Âmes d'enfants réjouies. Chacun membre et partie de la membrane, nous voilà, à nous tous, cellule. « En fait, on partage des mouvements communs ». Comme un. Enveloppe vivante et qui protège, statique pour certains, souple pour d'autres, rassurante ou « empêcheuse » - à

19fév. 2014

Des racines et des ailes

1601409_10151937729957572_1698627778_n-germain-rond.jpg En botanique, la racine est un organe vital de la plante, qui se forme très tôt lors de son développement. Elle l'ancre au sol, la soutient comme un tuteur, la nourrit (eau et nutriments), en assure l'avenir (en accumulant des réserves), contribue à enrichir son environnement immédiat (formation du sol) et assure les échanges avec d'autres espèces. Et nos racines humaines ? Nos pieds, nos jambes, notre arbre généalogique, nos ancêtres proches ou très éloignés, les étoiles (nos racines pour les taoïstes), notre cœur (dont le système vasculaire isolé apparaît comme une belle tubercule, comme le montre la photo ci-jointe)... Au café de l'écologie corporelle, entre l'expir qui résiste et l'inspir effrayé, on oublie qu'on les a oubliées, nos

12déc. 2013

Pulsations

wagner-araujo-rond.jpg En musique, « on appelle pulsation l’accent intervenant de manière cyclique au début de chaque temps. La régularité de la pulsation garantit donc l’égalité des temps, et par conséquent, un certain tempo. » (Wikipedia)… La musique, le cœur, les étoiles pulsent, mais aussi « les fluides qui circulent dans notre corps et tous nos mouvements internes ». Le Café de l’Ecologie Corporelle « Pulsations » à L’Antre-Autre, à Lyon, commence par quelques minutes de plongée dans l’état créé par le Wutao pour toucher le mouvement pulsatoire décrit comme respiration embryonnaire (bio-énergétique taoïste), Mécanisme Respiratoire Primaire (ostéopathie) ou pulsations sanguines (fasciapulsologie) – (source : Wutao, pratiquer l’écologie corporelle – Pol Charoy

20nov. 2013

Quel sens ?

tatoo-boussole-rond.jpg La proposition du Café de l’Écologie Corporelle qui pose la question « Quel sens ? » est d'expérimenter dans son corps les sens, le sens... le Sens, qui sait ? « Je me suis vu comme un tournesol qui suivait la course du soleil. », raconte Hervé. Aller dans un sens puis dans l'autre... quand est-ce que je me sens dans le « bon » sens ou à « contre-sens » et par rapport à quels repères ? Les bras qui s'enroulent à droite puis à gauche, les hanches alignées dans le même sens ou en spirale opposée, dite de « contre-torsion » (mouvements de Wutao®)... « ca donne chaud! », souffle Fadila, les joues toutes roses ! « Ce dont je me rends compte, c'est que je retombe toujours dans le même sens... C'est compliqué de changer, de prendre un autre pli ! 

07oct. 2013

Entre Terre et Ciel

Miguel-Ugalde-arbre-rond.jpg Quand on s’expérimente « entre Terre et Ciel », puisque c’était là le thème du café de l’écologie corporelle® du 2 octobre à Lyon à L’Antre-Autre, ce sont les mains qui font parler d’elles et se racontent dans la joie ! Surprise : « comme si mes mains étaient des pieds », comme si on pouvait compter sur elles pour prendre le relais, là où les jambes flanchent. Instant d’émotion. A l’appui le très beau mouvement de Wutao® « offrir l’énergie de la Terre au Ciel » et son inspiration poético-sensorielle de prière païenne « comme si mes mains pouvaient porter la terre », « comme si je caressais de l’eau… » Alors, ça fourmille, ça picote, bien sûr, ça se réveille, et « je sentais mes mains enveloppées, protégées, et légères en même temps… ». Une

12sept. 2013

Au rythme...

escargot-Rio-Ferbian-rond.jpg Mercredi 4 septembre, dans la langueur de la « reprise » de L'Antre-Autre, a eu lieu le Café de l'Ecologie Corporelle, rendez-vous mensuel lyonnais, moment d'écoute, de ressenti et de partage. Le thème de la rentrée : « Au rythme... ». En voici quelques effluves. Au rythme de l'eau, des montagnes, de la forêt, de la lune, au rythme des couleurs et des libellules, c'est ainsi que se sont présentés les participants du Café, Au rythme du Far-niente et de la lecture du poème du même nom de Théophile Gauthier, Au rythme de la transe, de l'accélération, du chaos « où j'ai peur de me perdre », Au rythme pulsatoire où je me retrouve, Au rythme des contre-temps des percussions corporelles qui donnent une structure, un point d'appui entre terre et

05juil. 2013

Ça swingue !

Hendi-Suwanda-rond.jpg Nous sommes tous danseurs. Danseurs dans le sens de ces bailadores cubains emportés et révélés dans la transe de la danse dans les cérémonies de Santeria. Distincts des bailarines, professionnels de la danse. Danseurs dans le sens de dansants, dans le sens où notre humanité est profondément dansante, dans le sens où nos gènes portent la mémoire de cette activité humaine primordiale qu'est le mouvement en rythme, la danse donc. Oui : « ça » swingue, « ça » balance ! Alors, le Café de l'Ecologie Corporelle® commence avec un temps de fluidification par le « réveil de l'onde » du Wutao® et dans ce simple mouvement, j'invite les participants à écouter leur petite musique interne, la musicalité de leur corps en mouvement : « solidement ancrée et

04juil. 2013

Ouverture(s)

open-door-rond.jpg Présents ce mercredi 5 juin sur les chaises colorées du premier étage de L'Antre-Autre : une fée, une dresseuse de papillons, une cuisinière de nuages, une magicienne, un explorateur à la recherche d’œufs, une danseuse semeuse de bonheur, un chanteur « c'est tout »... Le café de l'écologie corporelle© commence avec sa petite tradition héritée des stages de Wutao© aux Arcs : la « présentation imaginaire » qui décontenance certains, amuse d'autres et ouvre dans tous les cas des espaces particuliers. Ouverture(s)e, c'est justement le thème. Je demande à chacun de se lever dans notre cercle et une fois debout « Restez tels que vous êtes, ne bougez plus ! », comme une grande photo de famille de nos postures corporelles. Tout d'abord avec les

28mai 2013

La Sécu aime les femmes mariées

mariage-rond.jpg J'arrive à la Caisse de Sécurité Sociale de Lyon d'un coup de pédales ensoleillé. Je dépose mon vélo sur un air de samba. Il est 10h, un mardi. Je suis toujours étonnée par le nombre de personnes capables de se libérer pour venir à la Sécu un mardi à 10h. Ah « les gens » ! (ça me rappelle des discussions de vendeuses, « Les gens, j'te jure... », mais de qui on parle là, si ce n'est de nous ?) Étonnamment les matinées Sécu, CAF ou Mairie ne m'effraient pas. Au contraire, je prends ce temps de rien comme un cadeau, je regarde « les gens ». Je rêve. Je réponds à mes mails depuis mon téléphone. J'écris des listes de choses à faire. Mais bon, là, c'est quand même la 4ème fois que j'y vais en 2 mois, à la Sécu. A priori c'est simple, je me suis

16mai 2013

Prometteuse fin du monde

21 décembre 2012. Les Mayas, les astres, des livres, quelques JT au moins l'ont annoncé : c'est la fin du monde. Chacun à des niveaux différents. Le 21 décembre 2012, c'était hier. La fin du monde est donc passée. Fausse fin du monde annoncée, réalité astrologique ou début des vacances de Noël... je suis submergée d'invitations toutes aussi créatives et passionnantes les unes que les autres : une soirée de méditation conviviale au centre Yogama avec mon ami Yvan, une proposition en toute simplicité de se retrouver à Ambr'uns dans le Vieux-Lyon, une soirée de trans'healing danse et de yoga à Afromundo avec Stéphanie, une crémaillère alternative à Vénissieux, un concert de Vallenato à la chaleureuse Pachanguera avec Jaime et su Nueva Esencia,

09avr. 2013

Les lignes

ecriture-ligne-rond.jpg Bouts de papier recyclés, bic sans capuchon, moitiés de crayons de papier et autres outils d'écriture trouvés au fond du pot à stylos de L'Antre-Autre circulent dans le cercle d'une douzaine de personnes que nous formons. Chacun griffonne, dessine, souligne à même ses genoux, imprégnant le papier de « l'Etat » ressenti, entre deux gorgées de bière ambrée... La consigne : représentez les Lignes ressenties dans votre corps suite à l'exercice de Wutao®... Des pointillés ici, un nuage là, des spirales qui montent le long d'un axe pour plusieurs participants, des sensations de poids, de lourdeur, de masse compacte à gauche, à droite, et puis de temps à autres, des zones absentes : pas de bassin, pas de tête, la conscience corporelle qui s'offre

08mar. 2013

Tribales Spirales

spirale-tribu-rond.jpg Publié sur le blog de l'écologie corporelle.® Mercredi 5 mars, 18 aventuriers de la conscience corporelle sont présents au Café de l'Écologie Corporelle®, à L'Antre-Autre à Lyon. L'exploration proposée : la Spirale. Au détour d'un lâcher-prise, d'une ondulation de Wutao® et d'un Souffle sonore, nous avons rencontré le mouvement perpétuel, la danse de la Vie, « le rythme de l'Univers qui s'ouvre et se recueille », comme l'a expliqué Sylvie. Ou le contraire. « Euh, non rien de particulier... » pour Mo. A l'image de Vajrafly, la « double spirale » qui incarne le changement, membre de la tribu des Elfik Cosmik dans le jeu du Tribal Tarot, le Souffle enivrant nous a portés dans « l'harmonie chaotique » (Delphine L'Huillier – Tribal Tarot). Dans

08fév. 2013

Le Regard

yeux-chouette-rond.jpg Publié sur le blog de l'écologie corporelle.® Je pousse la porte de L'Antre-Autre et sa gaîté familière m'attrape aussitôt par le bras. Le joyeux brouhaha des habitués conquis devenus serveurs d'un soir m'accueille avec toujours autant d'enthousiasme. « Céline ! Il y a déjà deux personnes à l'étage pour ton Café ! », s'exclame Charles. Je retrouve avec plaisir Véronique qui a déjà assisté à des stages de Wutao® à Lyon. Sur le canapé, Mireille, qui anime des ateliers de sophrologie à L'Antre-Autre est en grande discussion avec Mathieu et Florence, qui souhaitent découvrir... « ...le café de l'écologie corporelle ? Ah mais je ne savais pas que tu l'animais aujourd'hui ! » se réjouit Mireille montée à l'étage pour parler sophro avec une amie,

11déc. 2012

C'est quoi la souplesse ?

souplesse-rond.jpg Publié sur le blog de l'écologie corporelle®Mercredi 5 décembre 2012 – 19h30, nous commençons le café de l'écologie corporelle® à L'Antre-Autre, bar-cantine toujours aussi coloré. Le café du développement personnel animé par Virginie Vialade vient de se terminer. Il a été question de « croyances et valeurs ». Porteuses, elles peuvent aussi rigidifier nos vies. Et sans s'être consultées pour les thèmes, voilà que nous enchaînons avec le thème de ce café « C'est quoi la souplesse ? ». Des participants du premier café décident de rester. Deux exactement ! Voilà donc un café en petit comité !Nous commençons avec la petite tradition du café – reprise des présentations des stages de Wutao® aux Arcs l'été. On énonce son (vrai) prénom et une

04déc. 2012

Comment l'enseignement d'un art corporel s'adapte aux contextes culturels : le Wutao au Pérou

creacion-mundo2-rond.jpg Cet été, j'allais partir au Pérou avec une idée en tête : découvrir le lien visible entre le Wutao et les danses folkloriques péruviennes. Et s'il n'était pas visible, découvrir le lien caché. Et s'il n'existait pas, le créer, un point c'est tout ! Quand on aime, on ne compte pas... et chez moi, ça déborde ! On pourrait dire que c'est mon côté têtu qui par ailleurs me fait avancer parfois très loin – mais à quel prix. C'est aussi ma tendance à imposer les choses, pour le dire de façon soft, en partant à la conquête du monde et en l'occurrence de ce Pérou tant aimé. Oui, le mot conquête est bien là à sa place... Le souvenir aussi, évidemment. Chez nous, les peuples colonisateurs et chez eux, les peuples colonisés. Malgré la réalité (ou le

02déc. 2012

Le Pérou, âme dansante

Huayno-en-Trujillo-rond.jpg Alors que le soleil d'été brunit les peaux et assomme quelques têtes en France, au même moment sous le soleil exactement, dans l'hémisphère Sud, au Pérou, à Trujillo, l' « hiver » (15°C au maximum de l'hiver) arrive par vagues enroulées dans la brise du Pacifique. Dans la cour à ciel ouvert de l'Institut Taykanamo, j'ai plongé dans le Zapateo, ces coups de pied au sol qui rebondissent parce que ce qui descend remonte et inversement. Que ce soit dans les danses typiquement andines : huayllas, huayno, différents carnavales, comparsas, saya et la multitude de déclinaisons aux couleurs et aux guapeos (petits cris) différents dans chaque village, ou dans la Marinera, LA danse criolla du métissage (si tant est que le métissage existe!), le pied

28sept. 2012

Entre Nous

arbre-eau2-rond.jpg Sur mon vélo, le visage mouillé par la pluie battante, et Hector qui crie « Je suis gelééééé ! »... je me dis que je n'aurais peut-être pas dû confirmer la séance de Wutao au Parc de la Tête d'Or 3 heures plus tôt sur Facebook... L'automne indécis hésite entre soleil léger et trombes d'eau... Une belle farce qu'il m'a jouée là... Alors jouons ! Si des pays fêtent la pluie, c'est bien qu'il y a quelque chose de magique qui tombe du ciel avec l'eau. J'aime raconter à Hector que dans chaque petite goutte de pluie, il y a une fée et chaque fois qu'il en sent une sur sa joue, c'est une fée qui lui fait un bisou, qui lui "donne" un bisou, comme ils disent au Pérou. A chaque fois, ses joues roses en frémissent. Est-il « connecté » ?

- page 1 de 7